Carie, gingivite, aphte… : ces 5 protocoles aroma vous redonnent le sourire !

 

Retrouvez ici cet article de Vanessa Périnat Bard (page 20) écrit pour la revue Santé Corps Esprit des éditions Biosanté

L’AROMATHERAPIE AU CENTRE DE VOTRE SANTE

Tout commence par notre bouche… Nous l’utilisons continuellement même sans nous en rendre compte. Quand tout va bien, elle se fait discrète par contre, dès qu’un problème surgit, elle peut nous faire terriblement souffrir… alors prenons soin d’elle.

Vanessa Périnat Bard Pharmacienne formée à l’université de Lausanne et diplômée en aromathérapie de l’école ERA, elle pratique depuis plus de vingt ans en officine. Les huiles essentielles ont pris racine dans sa vie privée, familiale et professionnelle depuis plus de dix‐huit ans et ce n’est que le début d’une grande histoire… Sa philosophie : « La santé, c’est avant tout prendre soin de soi. »

Quel est le rôle de notre bouche ?

 

 

La bouche nommée cavité buccale est formée en partie par les lèvres et les joues. Elle renferme les organes responsables de la parole. Elle joue un rôle primordial dans la digestion, c’est dans la bouche que débute la digestion mécanique et chimique. Elle est également le siège principal du goût.

Chaque élément qu’elle contient a un rôle bien précis :

Les dents :

  • Elles sont indispensables à une bonne digestion. Leur positionnement est important pour une bonne mastication mais également pour une bonne prononciation.
  • Elles ont un rôle mécanique et sont destinées à couper et broyer les aliments. Les aliments ainsi réduits en petits morceaux et imprégnés de salive constituent le bol alimentaire

La langue :

  • C’est un organe musculaire (et oui, nous pouvons nous faire un claquage de la langue) qui est responsable du goût par l’intermédiaire des papilles gustatives. Les papilles nous permettent de différencier les différentes saveurs sucrées, salées, amères et acides. Pour le reste de ce qu’on appelle le goût (goût de cannelle, goût de fraises, etc) est une odeur qui se perçoit dans ce cas, uniquement par l’odorat.
  • Elle joue également un rôle important dans l’amorce de la digestion. Dans un premier temps, elle replace la nourriture entre les dents afin qu’elle soit bien broyée puis elle pousse les aliments vers l’arrière de la bouche afin de les acheminer dans l’œsophage par le mécanisme de déglutition.
  • Même si on le sait moins, elle est également importante dans la prononciation.

​Les lèvres :

  • Leur rôle principal est la parole mais elles sont responsables de notre plus beau sourire et de toutes les expressions faciles du bas du visage. Sans elles, nous ne pourrions pas embrasser ni boire.

​Les glandes salivaires :

  • En voyant un aliment qui nous plaît ou simplement en y pensant, les glandes salivaires commencent déjà leur sécrétion.
  • Le fait de saliver est un acte réflexe qui dépend du système nerveux.
  • Nous produisons environ 1 à 1.5 L de salive et nous déglutissons environ 3000 fois par jour.

La salive :

  • Nous produisons 2 types de salive, la première est produite à l’avant de la bouche dans le but de l’humidifier et d’humidifier les aliments, la deuxième, quand à elle, est produite à l’arrière de la bouche, plus visqueuse, elle permet de lubrifier la gorge afin de faciliter le passage des aliments.
  • La salive contient des enzymes (les amylases) qui permettent de commencer la digestion chimique des molécules d’amidon (contenues dans les pâtes, le pain, les pommes de terre, etc).
  • La salive n’a pas qu’un rôle digestif, elle permet la protection de la cavité bucco-dentaire. En plus des amylases, elle contient d’autres enzymes et des protéines qui font office de barrière protectrice.
  • Elle permet aussi un nettoyage de la bouche, en éliminant les mauvaises bactéries et elle régule le pH protégeant ainsi nos dents des attaques acides et des caries

​Le microbiote buccal :

  • Le microbiote buccal, ou flore buccale, est composé de plus d’une centaine d’espèces de bactéries et de levures qui colonisent notre cavité buccale. La concentration en bactéries peut atteindre 1’000 millions de germes par millilitre… un baiser amoureux c’est plus de 80 millions de bactéries échangées [4]…
  • Le but de ce microbiote est de protéger notre cavité buccale contre les agents pathogènes pouvant la coloniser.
  • Ces bactéries se logent principalement sur la surface des dents et au niveau de l’épithélium gingival
  • Un équilibre existe entre les bactéries de la plaque dentaire et notre système immunitaire.
  • Ce microbiote joue un rôle primordial dans les 2 principales maladies dentaires, qui sont la carie et la parodontose
  • « Des recherches ont mis en corrélation une mauvaise santé buccale et la capacité du microbiote oral à envahir le corps et à affecter la santé cardiaque ainsi que la fonction cognitive» [3]

Les soucis lié à la bouche?

 

Il est très important de bien prendre soin de sa bouche. Une bonne hygiène bucco-dentaire permet de prévenir une multitude de désagréments. Les soucis engendrés peuvent dégénérés et provoquer des problèmes bien plus graves. Une simple carie peut amener à des complications cardiaques, ou à des troubles digestif, ou encore à des troubles du sommeil par exemple. La prévention, qui consiste au brossage des dents quotidiennement, à l’utilisation de fil dentaire et au détartrage une fois par an, est donc primordiale.

Les pathologies buccales principales :

La carie :

  • C’est une des pathologies bucco-dentaires la plus fréquente, la plupart des personnes en auront plusieurs au cours de leur vie.
  • Les caries apparaissent quand l’émail des dents s’aminci et que la plaque dentaire prolifère. Des trous se forment alors dans les dents. Les caries commencent petites et deviennent lentement plus grandes si elles ne sont pas traitées. Comme elles sont très souvent indolores au début, il est important de faire des visites régulières chez votre dentiste afin de les détecter rapidement.
  • Les symptômes tardifs :
    • Sensibilité dentaire
    • Douleur dentaire
    • Trous visible dans la dent touchée
    • Tâches noires ou blanches sur les dents
  • Les causes :
    • Les caries sont causées par l’acidité (les aliments sucrés sont transformés par les bactérie de la bouche en acide, qui va attaquer l’émail) et par la plaque dentaire (substance collante faite de bactéries, de salive et de particules alimentaires)
  • La prévention :
    • Brossage des dents quotidien
    • Contrôle dentaire annuel chez votre dentiste
    • Détartrage régulier chez votre hygiéniste dentaire
    • Utilisation d’un dentifrice fluoré

Le traitement en aromathérapie

Huile pour soulager une dent cariée   50% d’huiles essentielles

Formule antimicrobienne, antalgique et calmante

  • HE Tea-tree Melaleuca alternifolia 35 gouttes
  • HE Laurier noble Laurus nobile 35 gouttes
  • HE Camomille romaine Chamaemelum nobile 10 gouttes
  • HE Clou de girofle Syzygium aromaticum 20 gouttes
  • HV sésame 5ml

Utilisation de cette huile concentrée : tamponner doucement la dent douloureuse et cariée avec 2 à 3 gouttes du mélanges appliquées sur un coton tige. A renouveler 3 à 4 fois durant la journée. Ne pas utiliser plus de 7 à 10 jours. Prendre rendez-vous rapidement chez votre dentiste

Contre- indications :  femmes enceintes, allaitantes, enfants avant 12 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Réalisation de vos huiles de massage : dans un flacon de 10 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis compléter avec l’huile végétale de sésame

La gingivite :

  • La gingivite est fréquente chez l’adulte, mais prise à temps, elle se soigne très bien.
  • La gingivite est une inflammation de la gencive (tissu muqueux rose pâle qui entoure les racines des dents) due à une irritation importante de cette dernière.
  • Les symptômes :
    • Gencives rouge foncé au stade précoce et blanche au stade avancé
    • Gencive gonflée, douloureuse et qui saigne au moindre contact buccal.
  • Evolution : si elle n’est pas traitée, elle peut rapidement conduire à la récession de la gencive et à la perte de dents pouvant en découler.
  • Les causes :
    • La cause principale est la présence de plaque dentaire. Plus il y a une accumulation de tartre, plus le risque de gingivite sont grands.
    • D’autres facteurs peuvent la favoriser :
      • La consommation de tabac et/ou d’alcool créant une inflammation de la muqueuse buccale (incluant les gencives)
      • Certains médicaments (pilules contraceptives, cyclosporine – médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde, certains antiépileptiques, certains traitement pour la pression artérielle – anticalciques)
      • Le diabète
      • Les changements hormonaux importants (puberté, grossesse, ménopause)
      • Des carences en Vitamine C (scorbut) ou en vitamine B3 (pellagre)
      • Les dents mal positionnées
      • L’hérédité
    • La prévention :
      • Brossage des dents quotidien
      • Contrôle dentaire annuel chez votre dentiste
      • Détartrage régulier chez votre hygiéniste dentaire
      • Utilisation d’un dentifrice fluoré
      • Alimentation saine
      • Arrêt du tabac
      • Redressement des dents mal positionnées

Le traitement en aromathérapie

Huile pour soulager une gingivite        20% d’huiles essentielles

Formule antiinflammatoire, antalgique et calmante

  • HE Laurier noble Laurus nobile 15 gouttes
  • HE Tea-tree Melaleuca alternifolia 10 gouttes
  • HE Camomille romaine Chamaemelum nobile 5 gouttes
  • HE Lavande aspic Lavandula spica 5 gouttes
  • HE Ciste Cistus ladaniferus 5 gouttes
  • Macérât de Calendula 8ml

Utilisation de cette huile : masser doucement les gencives ou juste la gencive douloureuse, 3 à 4 fois par jour.

Contre- indications :  femmes enceintes, allaitantes, enfants avant 6 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Réalisation de vos huiles de massage : dans un flacon de 10 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis compléter avec le macérât de calendula.

Les aphtes :

  • Les aphtes sont de petites ulcérations douloureuses de la muqueuse buccale.
  • Ils se situent à l’intérieur de la bouche : sur les lèvres, sur la langue, au niveau de la gorge ou des joues
  • Leur taille ne dépasse généralement pas un centimètre, leur couleur varie du blanc au jaune
  • Les symptômes :
    • Apparition d’une sorte de petit bouton blanchâtre à jaunâtre
    • Une sensation de brûlure ou de fourmillements au niveau de la zone dans un premier temps, puis une douleur soutenue est ressentie particulièrement lorsque la zone est effleurer
    • Ils sont douloureux durant 3 à 10 jours et durent entre 7 à 15 jours
  • Les causes :
    • Les causes exactes ne sont pas connues, mais certains facteurs favorisent leur apparition
      • Hérédité
      • Certains aliments : les noix, les tomates, etc
      • Les carences en vitamines et minéraux
      • Le stress
      • Certains médicaments : les traitements de chimiothérapies sont connu pour favoriser les aphtes
      • Des blessures buccales : morsures, appareils dentaires, blessure au brossage des dents
      • Maladie cœliaque
      • Système immunitaire affaibli

Le traitement en aromathérapie

Huile pour soulager un aphte   50% d’huiles essentielles

Formule antimicrobienne, antalgique et calmante

  • HE Ravintsara Cinnamomum camphora cinéol 45 gouttes
  • HE Laurier noble Laurus nobile 45 gouttes
  • HE Lavande aspic Lavandula spica 8 gouttes
  • HE Menthe poivrée Mentha piperita 2 gouttes
  • Macérât de Calendula 5ml

Utilisation de cette huile concentrée : tamponner doucement l’aphte avec 2 à 3 gouttes du mélanges appliquées sur un coton tige. A renouveler 3 à 4 fois durant la journée. Si après 10 jours, il n’y a aucune amélioration, contactez votre dentiste

Contre- indications :  femmes enceintes, allaitantes, enfants avant 12 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Réalisation de vos huiles de massage : dans un flacon de 10 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis compléter avec le macérât de Calendula.

  • Divers :
    • Les aphtes ne sont pas contagieux, contrairement à l’herpès

La parodontite:

  • La parodontite est une inflammation de la parodonte (structure de soutien des dents
  • La parodonte est faite de la gencive, du ciment dentaire, de la cavité dans l’os de la mâchoire et de ligament
  • La parodontite de manifeste par une inflammation de la gencive (gonflement, rougeur et saignement) qui entraîne un recul de cette dernière qui peut aller jusqu’à provoquer un déchaussement des dents
  • Les symptômes :
    • Gencive rouge, gonflée
    • Saignements lors du brossage des dents mais aussi en mangeant, par exemple
    • Sensibilité au toucher, au chaud et au froid, aux sucres
    • Recul de la gencive
    • Dégradation de l’os de la mâchoire
    • Déchaussement des dents jusqu’à leur perte
    • Mauvaise haleine
  • Les causes :
    • Colonisation bactérienne importante
    • Quantité de tartre important
    • Changements hormonaux : grossesse, ménopause
    • Avec l’âge
    • Grincement des dents – prothèse dentaire mal mise – piercing
    • Certaines maladies : diabète, maladie du foie, leucémie, maladie d’Alzheimer, HIV
    • Système immunitaire affaibli
    • Carence en vitamines
    • Alcool et tabac
  • La prévention :
    • Contrôle régulier chez le dentiste et l’hygiéniste dentaire
    • Importance de se laver les dents correctement et de prendre soin de ses gencives dès l’enfance
    • Traiter correctement les maladies pouvant déclencher la parodontite
    • Faire des bains de bouche
    • Fil dentaire ou brosse interdentaire

Changer régulièrement la tête de votre brosse à dents

Le traitement en aromathérapie

Huile pour soulager une parodontite  20% d’huiles essentielles

Formule antibactérienne et calmante

  • HE Tea-tree Melaleuca alternifolia 30 gouttes
  • HE Camomille romaine Chamaemelum nobile 5 gouttes
  • HE Ciste Cistus ladaniferus 5 gouttes
  • Macérât de calendula 8ml

Utilisation de cette huile : masser doucement les gencives quotidiennement matin et soir

Contre- indications :  femmes enceintes, allaitantes, enfants avant 6 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Réalisation de vos huiles de massage : dans un flacon de 10 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis compléter avec le macérât de calendula.

La mauvaise haleine:

  • La mauvaise haleine appelée halitose est une odeur désagréable et persistante de l’haleine
  • Elle est principalement due à la fermentation bactérienne de particules alimentaires, transformées en composés volatils soufrés
  • Les bactéries responsables de cette fermentation logent dans les zones « malades » de notre bouche. On les retrouvent dans des petites ulcérations, dans des poches parodontales autour des dents, sur la partie postérieure du dos de la langue.
  • Différents facteurs peuvent accentuer l’halitose, comme la sécheresse buccale ou la prise de certains médicaments pouvant entraîné une modification du pH salivaire ou encore certains aliments ou épices (ail, oignons, échalotte, etc).
  • Les causes : dans environ 80% des cas, la cause est orale
    • Gingivite
    • Parodontite
    • Tabac
    • Alimentation
  • Attention aux odeurs anormales mais pas forcément fétides :
    • Odeur d’acétone douce et fruitée = acidocétose lors de diabète
    • Odeur légèrement soufrée = insuffisance hépatique
    • Odeur d’urine = insuffisance rénale
  • Prévention :
    • Bonne hygiène buccale
    • Contrôle régulier chez le dentiste et l’hygiéniste dentaire
    • Fil dentaire
    • Nettoyage de la langue
    • Bain de bouche mais l’effet est limité
  • Fausses idées reçues : les troubles gastro-intestinaux sont responsable de la mauvaise haleine… ce n’est pas forcément vrai, car l’œsophage est normalement fermé.

Une halitose persistante, une haleine pas comme d’habitude, nécessite un contrôle chez son dentiste et chez son médecin

Le traitement en aromathérapie

Spray buccale pour une haleine fraîche       aux huiles essentielles et hydrolat

Formule antimicrobienne et fraîche

  • HA Menthe poivrée Mentha piperita 25 ml
  • HE Menthe poivrée Mentha piperita 45 gouttes
  • HE Citron jaune Citrus limon 45 gouttes
  • HE cardamome Eletteria cardamomum 10 gouttes
  • Solubol 20 ml

Réalisation de votre huile de massage : dans un flacon de 50 ml avec embout spray buccal, ajoutez l’hydrolat, les huiles essentielles et le solubol dans les proportions indiquées ci-dessus

Contre- indications :  femmes enceintes, enfants avant 6 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Utilisation : faire un à deux sprays dans la bouche jusqu’à 6 fois par jour, si besoin : Si la mauvaise haleine persiste au-delà de 20 jours, consultez votre dentiste

Conservation : au frigo pendant 1 mois

Le tartre:

  • L’accumulation de tartre ou plaque dentaire touche tout le monde. Malgré un nettoyage rigoureux et régulier des dents, il s’accumule avec le temps
  • La plaque dentaire est un biofilm dû à l’accumulation de bactéries et à notre salive (riche en phosphate de calcium) qui interagit avec cette accumulation, la durcit et la colle aux dents
  • La couleur du tartre varie du jaune (tartre nouvellement formé), à l’orange et jusqu’au noir avec le temps.
  • Le tartre durci qui se forme au niveau de la gencive et autour des racine peut provoquer une inflammation. Ce dernier sera plus difficile à éliminer
  • Prévention :
    • Lavage des dents quotidiennement et utilisation de fil dentaire = retarde la formation du tartre
    • Détartrage chez son dentiste ou chez son hygiéniste dentaire tous les 6 à 12 mois
    • Éviter les aliments qui collent aux dent et les aliments sucrés
    • Eviter les grignotages qui entraîne une accumulation de bactéries dans la bouche
    • Se laver les dents avec une brosse à dent adaptée (tête verticale et petite) ou avec une brosse à dent électrique
  • Complications liées au tartre :
    • Parodontite
    • Mauvaise haleine
    • Caries
    • Saignements des racines
    • Douleurs dentaires
    • Attaque de l’émail

La prévention en aromathérapie

  • L’huile essentielle de Tea-tree : 1 goutte pure sur la brosse à dents, à utiliser après le brossage et à ne pas rincer
  • Le bicarbonate de soude mélanger avec un peu d’eau et à utiliser comme une pâte dentifrice( Attention, très abrasif, faire un brossage doux, à ne faire que 1 fois par semaine)

L’abcès dentaire:

  • L’abcès dentaire est une infection bactérienne et purulente douloureuse située dans la bouche, le plus souvent à la base d’une dent ou au niveau de la gencive. Il ne faut jamais sous-estimer un abcès dentaire car la situation peut se dégrader rapidement.
  • Les symptômes :
    • Une douleur intense et une sensation de chaleur à la dent touchée, à la mastication ou même au repos
    • Inflammation de la gencive
    • Œdème localisé du visage
    • Un mauvais goût dans la bouche
    • Une mauvaise haleine
    • Parfois de la fièvre
    • Apparition des ganglions
  • Les causes :
    • Une carie non traitée
    • Une dent cassée pas ou mal soignée
    • Une parodontite pas prise en charge
    • Lors de la sortie des dents de sagesse, quand elles percent la gencive.
  • Il faut rapidement consulter votre dentiste, qui fera les premiers soins : drainage de l’infection, nettoyage de la zone touchée, antibiothérapie et dans les cas les plus grave, extraction de la dent
  • Un abcès mal ou pas soigné engendre des problèmes de santé importants :
    • Sinusites à répétitions pouvant devenir même chroniques
    • Septicémie
    • Endocardite
  • La prévention :
    • Bonne hygiène bucco-dentaire : brossage des dents 2 à 3 fois par jour et utilisation du fil dentaire
    • Contrôle régulier chez votre dentiste
    • Détartrage tous les 6 à 12 mois
    • Soignée les caries et les parodontoses dès les premiers signe

Le traitement en aromathérapie

Huile pour soulager un abcès                      50% d’huiles essentielles

Formule antimicrobienne, antalgique et calmante

  • HE Tea-tree Melaleuca alternifolia 35 gouttes
  • HE Thym doux Thymus officinalis linalol 35 gouttes
  • HE Lavande aspic Lavandula spica 10 gouttes
  • HE Clou de girofle Syzygium aromaticum 20 gouttes
  • HV sésame 5ml

Utilisation de cette huile concentrée : tamponner doucement l’abcès avec 2 à 3 gouttes du mélanges appliquées sur un coton tige. A renouveler 5 à 6 fois durant la journée. Ne pas utiliser plus de 7 à 10 jours. Prendre rendez-vous rapidement chez votre dentiste

Contre- indications :  femmes enceintes, allaitantes, enfants avant 12 ans, prudence chez les personnes polymédicamentées et épileptiques

Réalisation de vos huiles de massage : dans un flacon de 10 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis compléter avec l’huile végétale de sésame

Dentifrice maison ou pas ? 

Le DYS (Do it Your Self = fais soi-même) est à la mode depuis plusieurs année, nous fabriquons nos propres produits jusqu’à notre dentifrice, est-ce une bonne chose ?

Les recettes de dentifrice faites maison sont nombreuses, vous y trouvez une multitude de matières premières naturelles mais qui ne sont pas pour autant inoffensives. Soyez donc vigilants et ne commettez pas de bêtises.

A savoir :

  • La granulométrie des matières polissantes naturelles (la bicarbonate de soude ou le charbon actif par exemple) ne sont pas contrôlées. Elles peuvent alors être beaucoup trop abrasives. Certes le tartre est enlevé, mais l’émail risque d’être attaquée et c’est irréversible.
  • Les argiles peuvent être contaminées aux métaux lourds
  • N’utilisez jamais de jus de citron dans vos formules, car son acidité attaque également l’émail
  • Dans les formules maison, il manque le fluor qui est indispensable pour lutter contre les caries

A vous de choisir, mais vous voilà averti !

Solution bucco-dentaire à base d’huiles essentielles     20% d’huiles essentielles

Formule antibactérienne, rafraichissante et antalgique

  • HE Tea-tree Melaleuca alternifolia 40 gouttes
  • HE Laurier noble Laurus nobile 40 gouttes
  • HE Citron jaune zeste Citrus limon 20 gouttes
  • HE Menthe poivrée Mentha piperita 10 gouttes
  • HE Girofle Syzygium aromaticum    10 gouttes
  • Solubol 24ml

Réalisation de vos gouttes : dans un flacon de 30 ml avec embout compte-goutte, ajoutez les huiles essentielles et le solubol dans les proportions indiquées ci-dessus

Contre- indications :  femmes enceintes et allaitantes, enfants avant 12 ans, personnes polymédicamentées, épileptiques, asthmatiques et sous traitements anticoagulants.

Utilisation : diluer 15 gouttes dans un fond d’eau, se gargariser 10 à 15 secondes et recracher. A faire après le brossage des dents.

Conservation : à température ambiante pendant 6 mois.

En prévention de tous ces soucis bucco-dentaires, en aromathérapie, l’huile essentielle de Tea-tree est la reine.

Contre-indications :
Toutes les huiles essentielles et les hydrolats cités dans l’article sont contre-indiqués : chez la femme enceinte ou allaitante, les enfants, chez les personnes souffrant d’épilepsie, des personnes avec terrain allergique. Ne pas utiliser également chez les personnes polymédicamentées et épileptiques, chez des personnes sous traitements anticoagulants, pour des personnes souffrant de cancers hormonodépendants. D’une manière générale, ces huiles essentielles sont également déconseillées en cas d’allergie connue à l’une d’entre elles, d’asthme, de peau lésée en cas d’application locale.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien ou votre aromathérapeute.

Rappel des Précautions lors de la fabrication et du stockage

  • Toujours bien se laver et désinfecter les mains, le matériel utilisé et la surface de travail avant de commencer de faire les mélanges.
  • Lavage avec un savon ou du produit vaisselle adapté.
  • Désinfection avec de l’alcool à 70%.
  • Tenir les huiles essentielles et vos mélanges à l’écart des enfants.
  • Tenir les huiles essentielles et vos mélanges à l’abri de la lumière et à température ambiante (sauf les hydrolats qu’il faut conserver au frigo).
  • Lors de réaction cutanée ou de projection dans les yeux, rincez abondamment avec une huile végétale neutre (surtout pas avec de l’eau qui va accentuer l’irritation) et contactez votre médecin.
  • Étiqueter chaque préparation afin d’éviter des accidents (nom de la préparation, date de fabrication, composition, pour qui elle est destinée).

Bibliographie – source – références

 

Retrouvez les articles de Vanessa Périnat Bard dans la revue Santé Corps Esprit des éditions Biosanté